Mood Disorders

 

Qu'est-ce que la dépression?

Qu'est-ce que le trouble bipolaire?

What's New
Apr 29: L’ACMMSM fait un appel de candidatures pour la 12e campagne annuelle des Visages de la maladie mentale (PDF)

Mar 4: Derniers préparatifs avant le lancement du Grand Tour de Clara pour Bell Cause pour la cause en soutien à la santé mentale au Canada (PDF)

Jan 16: Le Réseau canadien de recherche et intervention sur la dépression (RCRID) tiendra une conférence les 26 et 27 mars 2014 à Ottawa. Le thème de la conférence est: Transformer la dépression par les relations. Veuillez consulter le site Web du RCRID pour plus de détails RCRID

Archives

19 sept: Mental Health Fair in Hardisty aimed to open eyes and end stigma around depression and suicide (Link)

8 juillet: L’Alliance canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale (ACMMSM) a annoncé aujourd’hui les cinq Canadiens qui ont été choisis pour la 12e campagne annuelle des Visages de la maladie mentale. (PDF)

8 mai: La campagne nationale Vaincre la dépression encourage les parlementaires à s’impliquer (PDF)

16 apr: Ipsos Canada collabore avec la STHC pour présenter les campagnes contre la stigmatisation Elle prend toute la place et Travaillez avec nous sur les tableaux nationaux de mieux-être (PDF)

Archives


Liens connexes

 

Notre politique visant l'établissement de liens

Santé et sécurité psychologiques en milieu de travail - Prévention, promotion et lignes directrices pour une mise en oeuvre par étapes, La Commission de la santé mentale du Canada, 2013. La présente norme précise les exigences quant à l'établissement d'une méthode documentée et systématique de création et de maintien d'un milieu de travail psychologiquement sain et sécuritaire, et fournit un cadre de création et d'amélioration continue d'un milieu de travail psychologiquement sain et sécuritaire, notamment quant à : a) la détermination et l'élimination des dangers en milieu de travail qui posent un risque de dommage psychologique pour les travailleurs; b) l'évaluation et la maitrise des risques en milieu de travail associés aux dangers qui ne peuvent pas être éliminés; c) la mise en place de structures et de pratiques qui favorisent et soutiennent la santé psychologique et la sécurité psychologiques en milieu de travail; d) la promotion d'une culture favorisant la santé et la sécurité psychologiques au travail.Communiqué | La présente norme

Appui croissant en faveur des principes devant guider la transformation du système de santé : des regroupements de patients donnent leur accord. L’Association médicale canadienne (AMC). Le 13 janvier. Pour plus de détails...

Voices into Action:  Report on the National Dialogue on Health Care Transformation.

l’Association médicale canadienne a lancé ensuite un dialogue national public — en ligne et au cours d’une série de six forums tenus en partenariat avec Maclean’s et CPAC, Chaîne d’affaires publiques
par câble. L’exercice visait à faire participer le plus grand nombre possible de personnes à une discussion sur la vision que les Canadiens ont de notre système de santé et sur la façon de la réaliser. Communiqué // Rapport

Start Over Again. Emily Maquire. Londres, R.-U. 2010.
L’auteure-compositrice-interprète Emily Maguire raconte l’histoire derrière ses chansons… ses périodes de psychose et de dépression et l’espoir, la beauté poétique qui émergent de l’autre côté. Inspirés des couplets de sa chanson « Start Over Again » (de son album « Believer »), ces extraits de la poésie, de la prose, des paroles de chanson et des entrées du journal intime d’Emily présentent un rare et unique aperçu de la créativité émanant d’un cerveau atteint de maniacodépression.  Lien vers le livre et le vidéoclip (en anglais)

After Her Brain Broke: Helping My Daughter Recover Her Sanity. Susan Inman. 2010.
Les mémoires de Susan Inman racontent l’expérience vécue par sa famille qui, pendant neuf ans, a aidé sa cadette à se rétablir d’un trouble schizoaffectif catastrophique. Lien vers le site de l’éditeur (en anglais)

My Schizophrenic Life: The Road to Recovery From Mental Illness.Sandra Yuen MacKay. 2010  Bridgeross Communications.
Tôt dans sa vie, Sandra a commencé à manifester des symptômes typiques de cette maladie, qui a pris sa famille par surprise. Son livre fait état des combats menés par Sandra, de ses hospitalisations, de ses rencontres avec des professionnels, de son retour sur les bancs d’école, de son mariage et des succès qu’elle a remportés en tant qu’artiste, écrivaine et militante. Lien vers le site de l’éditeur (en anglais)

8 signes que vous souffrez de dépression. Zoe Cormier. Plaisirs santé (oct. 2010).
Bien qu’on évite le sujet, la dépression constitue un véritable problème de santé mentale susceptible d’affecter plusieurs Canadiens au cours de leur vie. Voici les huit signes qui pourraient indiquer que vous souffrez de dépression. Lien vers l’article

L’Association médicale canadienne, l’Association des psychiatres du Canada, le Collège des médecins de famille du Canada et la Société canadienne de pédiatrie (déc. 2010). « Workshop on Ending Stigma and Discrimination, and Achieving Parity in Mental Health: A Physician Perspective ».
Ce rapport fait état d’un atelier sur invitation visant à établir une compréhension commune chez les médecins à l’égard des sources de stigmatisation au sein du système de soins de santé, et à recommander des moyens pour mettre un terme à la stigmatisation et à la discrimination et atteindre la parité dans les soins de santé mentale.  Pour en savoir plus…(en anglais).

Bipolar disorder and violent crime:  New evidence from population-based longitudinal studies and systematic review.   Fazel, S. Lichtenstein, S. Grann, M. Goodwin, G. & Langstrom, N. (sept 2010). Archives of General Psychiatry.
Une nouvelle étude en provenance du Karolinska Institutet de Suède tend à démontrer que le trouble bipolaire – ou maniacodépression – n’augmente pas le risque de commettre des crimes violents. Au lieu de cela, on a constaté que la surreprésentation des personnes atteintes d’un trouble bipolaire dans les statistiques sur les crimes violents est presque entièrement attribuable à la consommation abusive de drogues ou d’alcool.  Pour en savoir plus…  (en anglais).

GAMIAN Europe (2006 & 2010). Stigma Survey.
En 2006, GAMIAN-Europe a entrepris une enquête de grande envergure auprès de 20 pays européens au sujet de la stigmatisation et de l’autonomisation. Le suivi de cette enquête devait être réalisé en 2010 pour voir comment les choses ont évolué en 5 ans.  Résultats de 2006 (en anglais).

Conseil canadien de la santé (nov. 2010).
Comment les Canadiens classent-ils leur système de soins de santé? Les résultats montrent que, de tous les pays sondés, le Canada éprouve le plus de difficultés en ce qui a trait à l’accès aux soins en soirée, la fin de semaine ou les jours fériés – ailleurs que dans une salle d’urgence. Parmi les autres secteurs où le Canada fait piètre figure par rapport à ses homologues internationaux, mentionnons l’obtention d’un rendez-vous avec un médecin en temps opportun et la coordination des soins. Pour en savoir plus…  Lien vers le site Web

Government of BC (nov 2010). Healthy Minds, Healthy People
Un plan échelonné sur 10 ans pour s’occuper des questions de santé mentale et de toxicomanie et axé sur la prévention des problèmes, l’intervention précoce, le traitement et la durée. Pour en savoir plus…  Sommaire // Rapport complet  (en anglais)

Demyttenaere, K. et al (sept. 2010).  Presence and predictors of pain in depression:  Results from the FINDER study.  Journal of Affective Disorders.  Numéros 1-3, pp 53-60.
Pendant six mois, une étude a été effectuée sur la qualité de vie de 3 468 patients externes ayant reçu le diagnostic de dépression. Cette étude a démontré que 56,3 % des patients ont éprouvé une douleur modérée à forte et que 53,6 % ont vu leur fonctionnement quotidien être entravé de façon modérée à importante. Lors du suivi effectué six mois après le traitement, 32,5 % et 28,1 % des groupes respectifs de patients éprouvaient toujours des problèmes. On a également découvert que les patients plus âgés, ceux qui étaient sans emploi et ceux qui avaient un plus long vécu en matière de dépression éprouvaient de la douleur plus fréquemment. Pour en savoir plus (lien) (en anglais)

Comité spécial de la santé mentale et des dépendances. (août 2010). Sur le chemin du mieux-être : Le plan d’action compréhensif [sic] sur la santé mentale et les dépendances à l’intention des Ontariens et des Ontariennes.
Le rapport présente 23 recommandations dont la principale qui se lit comme suit : « Un nouvel organisme cadre – Santé mentale et dépendances Ontario (SMDO), relevant du ministère de la Santé et des Soins de longue durée – devrait être créé pour s’assurer qu’une entité unique est responsable de la conception, de la gestion et de la coordination du système de santé mentale et de lutte contre les dépendances et veiller à ce que les programmes et services soient dispensés de façon uniforme et compréhensive à l’échelle en Ontario [sic]. » Pour en savoir plus… (PDF)

Enquête nationale sur la dépression (juillet 2009)
Une enquête d’envergure nationale portant sur la dépression révèle que malgré leurs répercussions sur la vie de tous les jours, les symptômes invalidants du fonctionnement – la difficulté à se concentrer ou à prendre des décisions, le manque de motivation et la perte d’intérêt ou de plaisir envers pratiquement toutes les activités – sont mis de côté lors de rencontres patient-médecin au profit de discussions entourant les symptômes émotionnels. Pour en savoir plus… (PDF)

National Coalition on Dual Diagnosis (nov. 2008)
L’organisme « National Association for the Dually Diagnosed » et l’Association canadienne pour la recherche et l’enseignement en déficience intellectuelle se sont unis à d’autres groupes pour former la « National Coalition on Dual Diagnosis ». On peut trouver l’énoncé de position de cette coalition, de même que d’autres documents pertinents, sur le site Web de l’ACREDI (www.care-id.com) sous « Dual Diagnosis » (en anglais)

National Integrated Framework for Enhancing Mental Health Literacy in Canada - Rapport final (juillet 2008)
L’Alliance canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale est heureuse de présenter ce cadre de travail intégré d’envergure nationale visant une meilleure connaissance de la santé mentale au pays. L’ACMMSM définit la connaissance de la santé mentale comme étant le savoir et les habiletés qui donnent aux gens l’accès aux renseignements sur la santé mentale, leur permettent de la comprendre et d’en faire usage. Cette définition met davantage l’accent sur l’autonomisation par rapport à la santé, ce qui constitue un concept important dans le cadre de la promotion de la santé et de la connaissance de la santé. Ce cadre de travail national représente l’aboutissement de près de quatre années de recherche, de planification et de consultation à travers le Canada. Ce projet a été amorcé afin de trouver de l’information sur la connaissance de la santé mentale des Canadiens, de la comparer aux résultats recueillis dans d’autres territoires, et de communiquer les résultats à des partenaires importants, et de développer en partenariat une stratégie intégrée visant à améliorer la connaissance de la santé mentale au Canada. Pour en savoir plus… (en anglais)

Série de l’ICIS sur les services de santé mentale en milieu hospitalier au Canada (2003-2006)
La série de rapports annuels sur les services de santé mentale en milieu hospitalier au Canada a pour but de fournir des indicateurs clés des services hospitaliers offerts aux personnes atteintes de maladie mentale, notamment les volumes et les taux de sortie (congés et décès), les taux de services, de même que la durée du séjour. Ces indicateurs de l’utilisation des services hospitaliers sont présentés selon l’âge, le sexe et le diagnostic, à l’échelle canadienne, provinciale ou territoriale et régionale.

Aspect humain de la santé mentale et de la maladie mentale au Canada, gouvernement du Canada, (oct. 2006)
L’objectif du document « Aspect humain de la santé mentale et de la maladie mentale au Canada » est de faire de la sensibilisation et de mieux faire connaître et faire comprendre la santé mentale et la maladie mentale au Canada. Ce rapport est l’aboutissement de nombreuses heures de travail consenties par un grand nombre de personnes dévouées et soucieuses d’améliorer la qualité de vie des gens aux prises avec la maladie mentale et de leurs familles. Ces personnes croient qu’une bonne santé mentale peut aider les gens à « réaliser leurs ambitions et satisfaire leurs besoins et […] évoluer avec le milieu ou s’adapter à celui-ci. » Pour en savoir plus… (PDF)

Rapport de l’enquêteur correctionnel (oct. 2006)
Depuis des années, les questions relatives aux soins de santé ont été la cible principale des plaintes des délinquants qui sont déposées dans le cadre du processus de règlement des griefs du BEC et du Service. Selon la Loi, le Service doit fournir des soins de santé essentiels à chaque détenu, conformément aux normes professionnelles reconnues. La Loi ne prévoit pas d'autres mesures, comme les normes sociales ou provinciales. Pour répondre à cette obligation, le Service s'est engagé en 2001 à faire accréditer toutes les infirmeries et installations régionales de santé mentale. L'accréditation consiste en un examen détaillé des services offerts et des modes de fonctionnement. Lien vers le site Web

De l’ombre à la lumière, Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie (mai 2006)
Le Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie a reçu plus de 2 000 mémoires venant de tous les coins du Canada au sujet de la santé mentale, de la maladie mentale et de la toxicomanie. Les membres du Comité en sont venus à reconnaître une réalité : de profonds changements sont essentiels pour que les personnes ayant une maladie mentale reçoivent l’aide dont elles ont besoin et à laquelle elles ont droit. Pour en savoir plus, veuillez consulter les rapports ci-dessous :


RAPPORTS INTÉRIMAIRES (novembre 2004)

Votre santé et vous, Santé Canada (mai 2006)
La plupart des Canadiens sont touchés par la maladie mentale, directement ou indirectement, que ce soit en raison d’un membre de la famille, d’un ami ou d’un collègue. Toutefois, il existe encore bien des préjugés à l'égard de ce type de maladie qui représente un obstacle au diagnostic et au traitement appropriés ainsi qu’à l’acceptation et au soutien des personnes qui souffrent d’une maladie mentale au sein de la collectivité. Pour en savoir plus… (PDF

Fighting Stigma and Discrimination is Fighting for Mental Health, Université Queen’s (août 2005).
Ce document examine les origines de la stigmatisation et de la discrimination, de même que les principales conséquences qui en découlent pour les personnes atteintes de maladie mentale et pour leur entourage. Les efforts de réduction de la stigmatisation entrepris au Canada sont examinés à la lumière du fait qu’ils n’aient pas été abordés dans les rapports du Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie. Le document conclut à l'aide de dix leçons pour réduire la stigmatisation avec l’intention d’exprimer l’essentiel de l’expérience canadienne et de fournir un guide pour d’éventuels débats sur les politiques. En réfléchissant sur l’expérience internationale et l’expérience canadienne, force est de reconnaître que les campagnes de portée globale sont inefficaces, pour la plupart, et que les programmes doivent être soigneusement adaptés en fonction de groupes particuliers. Pour en savoir plus… PDF (en anglais).

Not For Service:  Experiences of Injustice and Despair in Mental Health Care in Australia, Mental Health Council of Australia, 2005
En vertu du droit international en matière de droits de la personne, l’Australie s’est engagée à fournir la « norme la plus élevée » pour ce qui est des soins de santé mentale. Étant l’un des plus riches pays du monde, cet engagement signifie que l’Australie devrait servir de modèle à d’autres pays. Ce rapport démontre que, bien que l’Australie a réalisé plusieurs progrès, il reste encore bien du chemin à parcourir. Il s’agit d’un rapport des consultations tenues par le Mental Health Council of Australia et le Brain and Mind Research Institute, de concert avec la Human Rights and Equal Opportunity Commission. Pour en savoir plus… (PDF) (en anglais)

Appel à l’action, 2003
L’Alliance canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale (ACMSM) préconise d'accorder beaucoup plus d'attention à la prévention de la maladie mentale et à la promotion de la santé mentale dans tous les milieux de la société canadienne. L’ACMMSM entend utiliser ce document de travail pour inviter les gens de tous les milieux à exprimer leur point de vue et pour dégager un consensus sur une vision nationale et un plan d'action sur la maladie mentale et la santé mentale. Il faut espérer que ce document de travail inspirera un grand nombre de nouveaux partenaires et alliés à COLLABORER pour réaliser cette vision. Pour en savoir plus… (PDF)

Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes – Santé mentale et bien-être, Statistique Canada, (sept. 2003).
Les Canadiens souffrent dans des proportions somme toute équivalentes tant d'un trouble dépressif majeur que de l'un des principaux problèmes de santé chroniques, notamment la maladie cardiaque, le diabète ou un problème thyroïdien, selon de nouvelles données sur la santé mentale et le bien-être tirées de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes. Quelque 4 % des personnes interviewées durant l'enquête ont dit avoir éprouvé des symptômes ou des sentiments associés à un trouble dépressif majeur. Les proportions correspondantes sont de 5 % pour le diabète, 5 % pour la maladie cardiaque et 6 % pour un problème thyroïdien. Pour en savoir plus

Supplément sur les Forces canadiennes de l’enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes touchant la santé mentale, Statistique Canada (sept. 2003).
Le 3 septembre 2003, Statistique Canada a diffusé les premiers résultats nationaux sur la santé mentale et le bien-être tirés de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC). Des données de l'Enquête sur la santé mentale dans les Forces canadiennes, un supplément à l'ESCC, sont disponibles. La population cible de l'ESCC comme telle n'inclut pas les membres à temps plein des Forces canadiennes. Par conséquent, le ministère de la Défense nationale a demandé à Statistique Canada de réaliser une enquête supplémentaire auprès du personnel des Forces armées, y compris les réservistes. Cette enquête vise à mesurer la prévalence de cinq troubles mentaux, soit le trouble dépressif majeur, la phobie sociale, l'état de stress post-traumatique, le trouble panique et le trouble d'anxiété généralisée. Le problème lié à la dépendance à l'alcool a également été mesuré. Pour en savoir plus… (Lien vers le site Web)

Emerging New Practices in Organized Peer Support, US Department of Health and Human Services, 2003
Au cours de la dernière décennie, les services de soutien par les pairs dirigés par les usagers ont mûri, se sont diversifiés et se sont multipliés à travers les États-Unis. Alors que les programmes de santé mentale traditionnels sont débordés de demandes pour leurs services et que les ressources financières sont limitées, les services de soutien par les pairs dirigés par les usagers qui s’ajoutent à la chaîne des soins de santé communautaires augmentent la capacité du système de prestation des soins de santé mentale et font la promotion du rétablissement de façon rentable.  Pour en savoir plus…(PDF) (en anglais)

Rapport sur les maladies mentales au Canada, Agence de la santé publique du Canada, 2002
Le Rapport sur les maladies mentales au Canada vise à élever la sensibilisation aux maladies mentales dans les organisations gouvernementales et non gouvernementales ainsi que dans les secteurs de l’industrie, de l’éducation, du marché du travail et universitaires. Il décrit six importantes maladies et indique leur incidence et leur prévalence, leur cause, leur impact, les stigmates ainsi que la prévention et le traitement. Les décideurs trouveront l’information présentée dans ce rapport précieuse pour façonner les politiques et mettre au point les services visant à améliorer la qualité de vie des personnes atteintes d’une maladie mentale.  Pour en savoir plus…(PDF)

 

donation help