Mood Disorders

 

Qu'est-ce que la dépression?

Qu'est-ce que le trouble bipolaire?

La Santé Mentale
En Milieu De Travail

What's New
Apr 29: L’ACMMSM fait un appel de candidatures pour la 12e campagne annuelle des Visages de la maladie mentale (PDF)

Mar 4: Derniers préparatifs avant le lancement du Grand Tour de Clara pour Bell Cause pour la cause en soutien à la santé mentale au Canada (PDF)

Jan 16: Le Réseau canadien de recherche et intervention sur la dépression (RCRID) tiendra une conférence les 26 et 27 mars 2014 à Ottawa. Le thème de la conférence est: Transformer la dépression par les relations. Veuillez consulter le site Web du RCRID pour plus de détails RCRID

Archives

19 sept: Mental Health Fair in Hardisty aimed to open eyes and end stigma around depression and suicide (Link)

8 juillet: L’Alliance canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale (ACMMSM) a annoncé aujourd’hui les cinq Canadiens qui ont été choisis pour la 12e campagne annuelle des Visages de la maladie mentale. (PDF)

8 mai: La campagne nationale Vaincre la dépression encourage les parlementaires à s’impliquer (PDF)

16 apr: Ipsos Canada collabore avec la STHC pour présenter les campagnes contre la stigmatisation Elle prend toute la place et Travaillez avec nous sur les tableaux nationaux de mieux-être (PDF)

Archives


Documents et rapports de recherche

La STHC participe activement sur le plan national à l’établissement et à la diffusion de nouvelles connaissances au sujet des troubles de l’humeur, d’autres maladies mentales et de la santé mentale. Elle fait des demandes de subvention et en reçoit plusieurs qui permettent la préparation de documents de recherche et de documents de travail. La Société a également organisé des ateliers à l’échelle nationale. Les rapports suivants ont été rédigés à l’intention d’un large public. Ils représentent ce à quoi la Société s’est engagée, soit influencer l’établissement des programmes de recherche, les politiques gouvernementales et la prise de décisions en présentant les résultats réfléchis et crédibles des projets menés par les usagers et les familles.

Santé et sécurité psychologiques en milieu de travail - Prévention, promotion et lignes directrices pour une mise en œuvre par étapes. 2013. La STHC appuie la norme volontaire de la Commission de la santé mentale du Canada de fournir des lignes directrices systématiques pour les employeurs canadiens qui leur permettront d'instaurer des environnements de travail sains et sécuritaires sur le plan psychologique pour leurs employés et de les améliorer continuellement.(PDF)


Building Bridges (Phase 2) - A Pathway to Cultural Safety, STHC & NMHAC, novembre 2010
« Building Bridges » est un projet réalisé conjointement avec la Société pour les troubles de l’humeur du Canada et l’organisme Native Mental Health Association of Canada, qui a obtenu le soutien financier de la Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits de Santé Canada. Lancée en mai 2009, la phase 2 du projet repose sur les fondements du travail effectué lors du symposium de la phase 1 tenu en novembre 2007 (voir l’article sur la phase 1 ci-dessous). L’objectif de la phase 2 était d’élaborer : 1) un programme national de recherche sur la sécurité culturelle et les compétences culturelles, et 2) un cadre stratégique national visant à apporter des améliorations aux services de santé mentale sur le plan culturel et linguistique pour les usagers et les Autochtones. La phase 2 s’attardait également à examiner et à cerner les établissements culturels et sociaux ayant besoin d’être restaurés ou rebâtis afin de tenir compte de la sécurité culturelle.  Final Report Pour en savoir plus sur le projet et les résultats des forums tenus dans diverses collectivités à travers le pays. Rapport final (PDF en anglais) // Annexes A - E (PDF en anglais).

Brief to the Canadian Agency for Drug and Technologies in Health (CADTH), Janvier 2010
S’assurer que l’opinion des patients soit prise en compte -  Réponse à l’Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé qui demandait de recevoir des commentaires de la part des intervenants au sujet d’un guide et d’une fiche de rétroaction des patients.  Pour en savoir plus… (PDF en anglais)

 

Ce document examine la contribution et les limites de la recherche sur la stigmatisation. Il passe en revue et commente les résultats de l’atelier sur la recherche en matière de stigmatisation offert par la Société pour les troubles de l’humeur du Canada en octobre 2006, et présente d’autres opinions et activités de la STHC. Il présente également des activités contre la stigmatisation qui se sont produites depuis à l’échelle nationale et internationale, et il offre une série de recommandations pour aller de l’avant. Il demande : Quels progrès avons-nous réalisés? Pour en savoir plus… (PDF en anglais)

 

Frequency and Correlates of Gambling Problems in Depressed and Bipolar Outpatients, STHC, mars 2008
Le jeu compulsif et pathologique est en voie de devenir un problème majeur de santé publique au Canada. On signale des taux plus élevés de comorbidité psychiatrique, notamment avec le trouble bipolaire et le trouble de dépression majeure, chez les joueurs compulsifs et pathologiques. Bien qu’il ait été démontré que les joueurs ont tendance à montrer des signes d’humeur négative, la relation temporelle entre les deux n’a pas été clairement délimitée. Pour en savoir plus… (PDF en anglais)

 

Building Bridges (Phase 1) Symposium Report, STHC & NMHAC, novembre 2007
Ces dernières années, les dirigeants de l’organisme Native Mental Health Association of Canada et de la Société pour les troubles de l’humeur du Canada ont dégagé plusieurs similarités entre l’histoire et le vécu des usagers du système de soins en santé mentale et les Autochtones, dont la marginalisation, la stigmatisation et la discrimination, de même qu’une fréquence plus élevée d’expériences traumatisantes. On a reconnu que ces problèmes étaient liés à leur tour à des taux plus élevés de pauvreté, de chômage, d’itinérance, de surreprésentation dans le système de justice pénale, de suicide et de problèmes de santé. Par conséquent, plusieurs thèmes communs sont apparus, dont le racisme sous toutes ses formes, l’exclusion sociale, sans oublier les barrières historiques, géographiques et financières qui empêchent l’accès aux services.  Pour en savoir plus… (PDF en anglais)

 

Stigma and discrimination – as expressed by mental health professionals, STHC, novembre 2007
Des rapports isolés sur le vécu des usagers et des familles par rapport à la stigmatisation et à la discrimination sont nombreux. En octobre 2006, lors de l’atelier sur la recherche en stigmatisation offert par la Société pour les troubles de l’humeur du Canada (avec le soutien de l’Institut des neurosciences, de la santé mentale et des toxicomanies, l’Agence de la santé publique du Canada et Santé Canada), l’attention a été tournée vers la définition des plus importantes priorités pour la recherche.  Pour en savoir plus… (PDF en anglais)

 

Invitational Exploratory Roundtable Patient Waits in Emergency Departments: Mental Health, STHC, octobre 2007
L’engorgement des salles d’urgence du pays est une préoccupation généralisée. Les urgences psychiatriques sont un facteur aggravant. Il a été établi que des cas d’urgence psychiatrique de plus en plus complexes se présentent dans les salles d’urgence. Cette forme d’urgence surgit d’une série complexe de circonstances qui débute et se termine loin de la salle d’urgence. Ce document présente un argument sur le temps d’attente pour les patients psychiatriques dans les salles d’urgence en le situant dans le contexte de tout le système de soins de santé public. Pour en savoir plus… (PDF en anglais)  

 

Proceedings report: Invitational Exploratory Roundtable Psychiatric Patient Waits in Emergency Departments, Janvier 2008
On a demandé à la Société pour les troubles de l’humeur du Canada de former un groupe d’experts reconnus dans la prestation de services d’urgence – de même que d’autres experts intéressés – afin de participer à une table ronde exploratoire sur le temps d’attente imposé aux patients psychiatriques dans les salles d’urgence. La discussion, qui s’est échelonnée sur une journée, a été positive et constructive alors que les délégués ont échangé leurs points de vue et leurs expériences afin de favoriser une plus grande sensibilisation et une meilleure compréhension au sein du groupe et, ultimement, d’en arriver à un consensus quant à une série de recommandations prioritaires touchant les secteurs à améliorer. Selon certains délégués, cette table ronde regroupant des experts chargé d’étudier cette importante question était une première. Pour en savoir plus… (PDF en anglais)

 

Patient Wait Time Guarantees Mental Health, STHC, avril 2007
En mars 2007, Santé Canada a commandé à la Société pour les troubles de l’humeur du Canada des conseils d’experts impartiaux sur les importants enjeux et défis qui sont à la base de l’accès aux soins en temps opportun pour les patients atteints d’une maladie mentale au Canada. Le travail vient appuyer le rôle de Santé Canada  qui consiste à favoriser la réduction des temps d’attente.  Pour en savoir plus… (PDF en anglais

 

Stigma and Discrimination Research Workshop Proceedings Report, STHC, octobre 2006
Étant donné qu’une partie de son mandat consiste à soutenir les personnes atteintes de maladie mentale et à jouer un rôle moteur dans l’établissement de stratégies touchant la maladie mentale, la Société pour les troubles de l’humeur du Canada a organisé un atelier d’envergure nationale pour explorer les questions entourant la stigmatisation et la discrimination.  Pour en savoir plus… (PDF en anglais

 

Stigma – The Hidden Killer, STHC, mai 2006
Les personnes atteintes de maladie mentale et leurs familles disent souvent que les préjugés associés à leur diagnostic sont plus difficiles à supporter que la maladie elle-même. La stigmatisation englobe tout. Elle affecte la capacité à trouver un logement et un emploi, à accéder à l’éducation supérieure, à obtenir une assurance et à recevoir un traitement équitable de la part du système de justice pénale ou des organismes de protection de la jeunesse. La stigmatisation ne se limite pas aux attitudes et aux gestes posés par d’autres. L’autostigmatisation fait référence à l’intériorisation des stéréotypes négatifs qui poussent les personnes atteintes de maladie mentale et leurs familles à se déprécier et à se culpabiliser, créant ainsi un sentiment d’impuissance et de désespoir.  Pour en savoir plus… (PDF en anglais)

 

Mood Disorders and Problem Gambling Cause, Effect, or Cause for Concern: A Review of the Literature, STHC, janvier 2004
En entreprenant une analyse documentaire critique, nous avons également l’espoir de stimuler l’intérêt de spécialistes en troubles de l’humeur et en jeu compulsif pour faire avancer la recherche afin de mieux déterminer si les personnes ayant un trouble de l’humeur sont plus à risque de développer la dépendance au jeu. Si à travers des travaux de recherche ciblés on en vient à la conclusion que ces personnes courent un plus grand risque ou souffrent de répercussions plus graves, alors les personnes ayant un trouble de l’humeur représentent une population particulièrement vulnérable et « à risque » nécessitant une plus grande attention afin de prévenir, d’évaluer et de traiter la dépendance au jeu. Pour en savoir plus… (PDF en anglais)

 

 

donation help